Selon Sergueï Kourt-Adjiëv, directeur du «Novaïa Gazeta Samara» les miliciens accusent la rédaction d»utilisation d»un logiciel piraté. Ils ont déjà confisqué 3 ordinateurs: tout ce qui a été dans la rédaction. Ainsi, le journal ne sortira pas lundi prochain.

Hier, une unité centrale a été confisquée sous le même prétexte dans le Centre social et politique de Samara. De même, les ordinateurs et la documentation ont été confisqués dans la succursale de l»association de protection des droits «Golos». De plus, la confisation des ordinateurs a lieu dans l»agence d»information IA «IA Regnum – Volgainform».